Agent d’illustrateur / agence d’illustration

By 1 avril 2017Articles

Agent d’illustrateurs kezako ?

Suite à une conversation avec une jeune illustratrice freelance plusieurs thèmes ont été abordés. Comment démarcher des clients, avoir une bonne visibilité, comment avoir un book d’illustrations intéressant… En effet, lorsque l’on démarre son activité de freelance que ce soit pour devenir graphiste, illustrateur et ou web designer, on se pose énormément de questions. La principale : est-ce que je vais pouvoir vivre de mon activité ?

Que ce soit clair, à quelques exceptions près, non, vous ne pourrez pas vivre dès le début de votre activité, alors un conseil, ayez une activité alimentaire à côté et ou resté encore chez papa maman le temps d’avoir un portefeuille client. C’est malheureusement la dure réalité ! Nous sommes de plus en plus sur le marché, les écoles d’art graphique, de communication poussent comme des champignons, l’offre et la demande n’est pas toujours au rendez-vous… bref, c’est la jungle. Cependant lorsque vous commencez enfin à vivre de l’illustration, du graphisme, c’est merveilleux !

agent d'illustrateur

Le sujet qui va nous intéresser, ce sont les agents d’illustrateurs. En effet en tant qu’illustrateur / dessinateur, nous avons la possibilité d’avoir un agent pour nous représenter, mettre en avant notre travail auprès des agences de publicité, de communication, d’événementielle…

Le rôle d’un agent d’illustrateurs :

Qu’est-ce qu’un agent d’illustrateurs exactement, quel est son rôle comment vit-il… Un agent est là pour représenter votre travail, défendre vos intérêts (négociation, facturation, cession de droits…), il se rémunère via un pourcentage allant de 25 à 35 %. C’est beaucoup me direz-vous, oui et non, en effet l’agent négocie mieux que vous (surtout si vous êtes un illustrateur junior), il a une vraie connaissance de la cession de droits… Peut-on se passer d’un agent ? Oui évidemment cependant, vous risquez d’avoir un peu moins de visibilité et aussi et surtout certaines agences de publicité ne négocient qu’avec un agent.

Est-ce qu’un agent peut vous prendre un pourcentage sur les jobs qu’il ne vous trouve pas ? Aussi farfelu soit la question, certain agent considère que toutes les demandes de devis doivent passer par eux. Ce sont bien évidemment des pratiques d’un autre temps. A l’heure d’internet, le client potentiel recherche sur google : illustrateur, illustrateur freelance, dessinateur de mascotte et peut éventuellement tomber sur votre book. Ensuite, vous êtes libre de traiter en direct avec ce client. Cependant si vous n’êtes pas à l’aise sur la négociation, il peut être intéressant de faire travailler votre agent, qui, prendra à ce moment là une commission. Ainsi, lors de la signature du contrat avec votre agent d’illustrations, négociez l’exclusivité. Un agent ne vous fera pas vivre ! Je vous conseille donc de faire sauter cette close ou de la négocier afin de l’assouplir.

Travailler son book d’illustrations

La première chose : le book d’illustrations. Avant de démarcher une agence d’illustration, demandez auprès de professionnels, si votre travail tient la route, sort-il du lot, n’est-il pas trop scolaire… Si vous contactez un agent d’illustrateur et que votre book est bancal, ne vous attendez pas à avoir une réponse positive (si vous obtenez une réponse).

Démarcher l’agence d’illustrations

Bon, le book c’est fait, il est carré, pro… ok ok, commençons à démarcher. Là encore vous risquez de trébucher. Pourquoi ? Avant de contacter l’agence d’illustration, regardez bien les illustrateurs qu’il représente. Si votre style se rapproche de près ou de loin à un illustrateur que l’agent a déjà dans son book, ne vous attendez pas à avoir une réponse positive. Le but de l’agent d’illustrateurs et d’avoir un maximum de styles divers et variés pour pouvoir toucher des cibles, annonceurs différents, logique !

Il faut savoir que les places sont très cheres, obtenir une place chez un agent s’avère être un véritable casse-tête. C’est l’agent qui vous choisira, mais faite un tri, avoir un agent est aussi une question de feeling, la relation que vous aurez avec votre agent est important !

Vous avez une place dans une agence, vous êtes heureux et c’est légitime. En revanche, vous ne comprenez pas au bout d’un an, deux ans… que vous êtes chez lui les contrats sont plutôt rares voire inexistants pour certains illustrateurs. Ne vous attendez pas à des miracles, comme je vous l’ai indiqué plus haut le monde de l’illustration et du graphisme est une véritable jungle. Vous n’êtes pas tout seul, il y a des dizaines d’agences d’illustrateurs, des centaines voire milliers d’illustrateurs / graphistes rien qu’en France. Il va falloir que vous développiez également votre réseau…

Conclusion

En conclusion : avoir un agent d’illustrateur c’est top, mais cela ne fait pas tout ! Restez motivé, curieux, ayez un maximum de connaissance sur votre activité : prix, cession de droits… parlez avec d’autres professionnels, voyagez, travaillez encore encore et encore…

Bon courage à tous, et n’hésitez pas si vous avez des questions 😉

Leave a Reply